Arnaque internet : les sites frauduleux

Arnaque-internet-Cover

Comment déjouer les arnaques du commerce en ligne ?

Certains e-commerçants ne sont pas toujours honnêtes et profitent de la crédulité des clients. Plusieurs types d'arnaque sont en effet recensés sur la toile, se présentant sous la forme d'un faux site, d'un courriel indésirable… Signaler ou prévenir ces pratiques frauduleuses semble aujourd'hui plus facile grâce à la présence de plusieurs entités.


Arnaques du commerce en ligne : comment font-ils ?

L'arnaque liée à l'e-commerce n'est pas récente. Toutefois, le mode de fonctionnement des escrocs a bien évolué. Il fut un temps où les délinquants du web ont sévi à travers un faux site marchand. Ce qui leur a permis d'obtenir des versements du prix d'un achat sans que l'article arrive au destinataire. Le phishing à travers les e-shop est également très courant. Celui-ci a pour objectif d'obtenir de vous usurper vos coordonnées bancaires afin de vous voler.

Toutes les offres à caractères gratuits peuvent également provenir d'une arnaque, en l'occurrence un faux don, un cadeau associé à un numéro surtaxé, etc. Des prix trop bas pour être vrais, un paiement en avance, des témoignages trop élogieux… font partie des caractères propres aux pseudo-sites de e-commerce. La liste du mode opératoire des escrocs dans le domaine de l'e-shop n'est pas exhaustive, d'où la nécessité de rester vigilant.


Comment signaler une arnaque sur un site e-commerce ?

Qu'il s'agisse d'un cas douteux ou d'un site de e-commerce qui a déjà fait des victimes, il est important de le rapporter aux autorités. Pour ce faire, la compétence diffère en fonction de la manifestation de l'escroquerie. Toutefois, le portail officiel de signalement des contenus illicites pourra toujours servir pour signaler un faux cybermarchand ou l'arnaque d'une véritable boutique en ligne. Les autorités ont également mis au point un site pour lutter contre les attaques de phishing : https://phishing-initiative.fr.

C'est le service Phishing Initiative qui reçoit les requêtes en cas d'escroquerie liée à un faux site d'e-commerce et ses infractions. Une plateforme a également été dédiée aux signalements de spam en cas d'envoi massif de courriel après la visite d'un e-shop. Les cas d'utilisations de numéro surtaxé sont aussi à signaler au 33700 ou sur sa plateforme en ligne www.33700.fr. Chacun de ces entités et sites permet d'émettre une requête afin de stopper les fraudes.


Les autres entités habilitées à recevoir les dénonciations

L'agence nationale de la sécurité des systèmes d'information ou l'ANSSI fait partie des entités recueillant les plaintes. Pour un service de proximité, contactez la police ou la gendarmerie de votre commune ou arrondissement. Cette entité dispose en effet de l'office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication ou OCLCTIC. Celle-ci reçoit toute plainte liée aux escroqueries en ligne et trouve les délinquants.

Les sites e-commerce français ou non peuvent faire l'objet d'un acte de fraude. Il est donc utile de s'adresser à des organismes qui combattent l'escroquerie internationale en ligne telle que le site d'econsumer.gov. Certaines associations protégeant les consommateurs sont également habilitées à recevoir les plaintes et à diriger en cas d'arnaque dans l'e-commerce.


Arnaque à la demande de visa : les faux sites admi...
Les arnaques au rétroviseur !

Sur le même sujet:

Retour en haut