Arnaque de prêt entre particuliers

prets-particuliers-cover

Que faire en cas d'arnaque aux prêts entre particuliers ?

Plusieurs personnes se sont déjà plaintes pour avoir été victimes d'une arnaque aux prêts entre particuliers. Cette pratique gagne de plus en plus de terrain et fait profiter à des escrocs français, mais aussi étrangers. L'inventaire du mode opératoire des fraudeurs est long, mais, l'objectif est toujours le même, c'est d'obtenir une somme d'argent. Les initiateurs de ces arnaques multiplient les propositions de crédit à caractère frauduleux. Comment les reconnaître et les éviter ?


Mode de prospection des arnaqueurs aux prêts entre particuliers

L'offre de prêt entre particuliers qui s'apparente à des arnaques pullule sur internet. C'est une pratique consistant à offrir un crédit à un taux très bas, dont le souscripteur ne pourra jamais percevoir. L'escroc intervient sur internet en envoyant des courriels, sur les forums ou grâce à un site.

D'autres faussaires s'apparentent par contre à de véritables organismes de crédit qui disparaîtront après avoir obtenu le frais de dossier. Le fraudeur se présentant comme client satisfait est aussi très courant. Celui-ci présente un prêteur aux particuliers qui auraient octroyé le crédit. Malgré une approche variée, l'objectif des arnaqueurs reste le même, c'est d'obtenir le frais de dossier. Après avoir payé ce frais, l'emprunteur n'obtiendra jamais un payement dudit crédit.


À qui s'adresser en cas d'arnaque aux prêts entre particuliers ?

Que l'arnaqueur ait réussi ou non à obtenir un payement, il est toujours important de le signaler. Si une autorisation de prélèvement sur un compte a été déjà donnée, une opposition auprès de votre banque est nécessaire. Ce qui permet en effet d'éviter tout nouveau débit. L'Association française des usagers des banques (Afub) est habilitée à recevoir les plaintes pour ce type de pratique frauduleux.

Les escrocs, comme les pseudo-organismes de crédit peuvent également être signalés à l'autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) qui procédera au contrôle. La police ou la gendarmerie de votre dépendance reçoit également les plaintes déposées en cas d'arnaque aux prêts entre particuliers. Ils vont par la suite actionner les recherches en collaboration l'agence nationale de la sécurité des informations. Vous avez également la possibilité de déposer cette plainte auprès Procureur de la République du Tribunal de grande instance.



Les autorités à informer d'une arnaque de prêt entre particuliers

Que vous ayez été victime d'arnaque de prêt entre particulier ou qu'un comportement vous semble anormal, contactez les autorités. En ligne vous disposez de plusieurs entités en mesure de recueillir votre signalement. S'il s'agit d'un pseudo-site d'organisme de crédit ou de tout contenu à caractère frauduleux, le site officiel de signalement des contenus illicites reçoit votre plainte et actionne les recherches. Celui-ci identifiera le faussaire qui pourra être condamné aux remboursements après une plainte auprès des autorités.

En cas d'arnaque liée aux prêts entre particuliers, sous forme de SMS ou d'appel, vous pouvez le signaler au 33700. L'appartenance de la ligne téléphonique pourra être déterminée et présentée aux autorités. Une fois tenue au courant de la fraude, cette entité va contribuer à l'identification d'un spammeur. En dernier recours, vous disposez également du site www.internet-signalement.gouv.fr pour signaler les spams si le faussaire a utilisé des courriels pour proposer ses offres.

SOS CONSO : Attention à l'arnaque à la CAF !

Sur le même sujet:

Retour en haut