Escroquerie internet : Virus et demande de rançon

hacker-anonymous-cover

Rançongiciels, comment éviter les attaques

Le rançongiciel est un virus utilisé pour obtenir une rançon contre une clé pour débloquer des données personnelles ou confidentielles. Se présentant sous plusieurs formes, le rançongiciel aboutit à une demande de rançon d'un certain montant. Ce type de cyberattaque touche les particuliers, la PME et même certains sites d'institutions publiques. Voici quelques astuces pour y faire face.


Comment fonctionnent les rançongiciels ?

Le rançongiciel est un cas d'attaque virtuelle très répandu en France comme à l'étranger. Il s'agit d'un programme s'infiltrant dans les pièces jointes, les courriels et divers liens qui prolifèrent sur le web. Il suffit aux internautes d'essayer de les ouvrir pour qu'un ordinateur, un Smartphone ou un quelconque appareil soit infecté.

Le hacker bloque à distance divers dossiers et fichiers personnels pour les rendre inutilisables. Les entreprises sont les principales cibles. Toutefois, les particuliers comme les sites d'institutions publiques sont aussi touchés par ce type de piratage. Afin de récupérer les données, au moyen d'une clé de réactivation des fichiers bloqués, l'utilisateur est invité à payer une somme.


Les recommandations pour prévenir un rançongiciel

La première protection contre les rançongiciels est la vigilance. Lorsqu'un acte de piratage n'a pas encore été trouvé, il faut une mise à jour des logiciels des appareils connectés. La méfiance est également de mise que ce soit contre les courriels, les pages web ou divers liens avec des extensions de type .scr ou .cab ou .exe. En effectuant le ré-enregistrement fréquent des fichiers présent sur un appareil, cela permet d'éviter qu'un rançongiciel puisse s'opérer.

Lorsque les logiciels malveillants ont toutefois réussi à s'introduire dans les ordinateurs et divers appareils, il faut réagir rapidement en commençant par les déconnecter à Internet. Une restauration du système est également nécessaire. Aucune suite ne pourra être donnée à une demande de rançon, car il se peut qu'aucune donnée ne soit récupérée même après avoir payé. L'idéal est de porter immédiatement plainte auprès de la police ou de la gendarmerie. Vous pouvez également envoyer un courrier au Procureur de la République, auprès du tribunal compétent.



À qui signaler un cas de rançongiciel ?

Il est indispensable de se faire aider lorsqu'un cas de rançongiciel se présente. L'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information (Anssi) est le plus à même à recevoir votre plainte pour cette infraction. Le centre de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatique, dit CERT-FR est aussi en mesure de recevoir les requêtes par rapport à un cas de rançongiciel.

Vous avez également la possibilité de signaler une demande de rançon après un acte de piratage en le faisant sur le portail de signalement des contenus illicites sur internet. En effectuant ce signalement, les autorités prendront les mesures nécessaires pour éliminer les virus. Ce qui permet par la suite de revoir les données personnelles après avoir été débloqué par les autorités. Lorsque le rançonneur vous a envoyé à plusieurs reprises le même type de message, vous pouvez également le signaler. Ce type d'envoi peut en effet s'agir du début d'un rançongiciel à signaler comme un spam.


Le Scam ou transfert de fonds

Sur le même sujet:

Retour en haut