Arnaque à la demande de visa : les faux sites administratifs

Arnaque à la demande de visa : les faux sites administratifs

Demandes de visas : escroqueries des faux sites administratifs

Pour se rendre aux États-Unis, il suffit de faire une demande ESTA qui n'est autre qu'une demande de visa électronique. D'habitude, la procédure est à la fois classique et simple, car il suffit de répondre à quelques questions, puis payer et enfin avoir une confirmation par e-mail. Il existe cependant plusieurs sites proposant la réalisation de ces différentes procédures en ligne quand on rente la requête « formulaire ESTA » ou « demande ESTA » dans le moteur de recherche Google. Le voyageur dispose d'un vaste choix entre les sites de différentes sociétés et ceux du gouvernement américain. Comment reconnaître un faux site administratif et éviter les arnaques ?


Reconnaître un faux site administratif

En entrant dans un quelconque site, le touriste retrouve des questions d'admissibilité dans une demande ESTA. « Avez-vous l'intention de participer ou avez-vous participé à des activités terroristes, d'espionnage, de sabotage ou de génocide ? Avez-vous voyagé en Iraq, en Syrie, en Iran, au Soudan, en Libye, en Somalie ou au Yémen depuis le 1er mars 2011 ? » Si vous constatez que les réponses sont déjà pré-cochées, sachez que le site n'est pas officiel et qu'il vous demandera plus de 14 dollars. Il se pourrait aussi qu'il n'ait aucun rapport avec les services d'immigration américains.

Si l'on vous demande plus de 14 $ à la fin de la procédure, sachez aussi que c'est un faux site. La plateforme administrative en ligne du gouvernement américain ne réclame pas plus de 13 €. Si c'est le cas, il s'agit d'une entreprise privée se chargeant du suivi de votre demande. C'est totalement inutile, car les services douaniers américains vous répondent habituellement par e-mail. En cas d'absence de réponses, vous vous êtes alors fait escroquer par des personnes malveillantes. Le site www.esta.fr par exemple est un site qu'il faut éviter. Il ne s'agit pas d'une société française et son siège se trouve dans le Delaware, le paradis fiscal américain.


Les procédures à suivre en cas d'escroquerie

Dans la plupart des cas, il vous est impossible d'avoir un avantage issu d'un procès ou d'obtenir un remboursement. Puisque les sites ne disposent pas de siège social au sein de l'Europe, ils sont invulnérables. Même si vous portez plainte. Si vous comptez le faire, déposez-le auprès des services de la répression des fraudes. Ainsi, il vous sera possible de mettre fin à leurs activités grâce à des enquêtes réalisées par la DGCCRF ou Directions de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes.


Reconnaître les agences administratives

À la différence des sites malveillants, les agences administratives sont présentes sur le web pour faciliter la réalisation des démarches. Elles ont des contacts privilégiés au sein des ambassades et des services consulaires pour aider les voyageurs. Il arrive cependant que certaines d'entre elles proposent des tarifs différents de ceux de l'administration du pays de destination. En effet, il se pourrait que les agences demandent aux voyageurs une somme deux fois plus chère. Il faut donc toujours vérifier le tarif pour obtenir un visa touristique pour chaque pays. En revanche, si vous êtes en province, elles deviennent un réel avantage. Elles sont aussi utiles, car elles effectuent les démarches à votre place.

Arnaque internet : les sites frauduleux

Sur le même sujet:

Retour en haut