Les arnaques au rétroviseur !

auto-1819167_960_720

L'arnaque au rétroviseur est une technique couramment utilisée par les escrocs pour extorquer de l'argent. Ils choisissent principalement les personnes âgées, à qui ils prétendent avoir un rétroviseur endommagé avant de demander un dédommagement. Les escrocs sévissent partout en France, dans les parkings et en pleine route. En réponse à cette pratique de plus en plus courante, un ensemble de consigne est donné par les autorités.


Manifestation d'une arnaque au
rétroviseur

Les malfaiteurs sont très nombreux à pratiquer l'arnaque au rétroviseur. Le mode opératoire est le même, commençant toujours par une simulation d'accident. L'escroc présente par la suite un rétroviseur cassé, qui aurait été causé par l'automobiliste sans que celui-ci s'en aperçoive. Ce premier demande ensuite le nom de l'assurance de l'automobiliste et fait semblant d'effectuer un appel. Après cet appel, il révèle une somme dont l'automobiliste aura à payer en temps normal.

Un règlement à l'amiable est ensuite proposé par l'escroc qui serait moins coûteux que le prix de la réparation du rétroviseur. Lorsque l'automobiliste refuse de payer, l'escroc le menace sur l'existence d'un délit de fuite. Il continue à avertir ce premier en présentant les sanctions qu'il pourra encourir. L'objectif de ces ruses est d'obtenir le paiement en argent comptant de la réparation.


Les réflexes face à une arnaque au
rétroviseur

Les arnaqueurs au rétroviseur prennent pour cible les personnes âgées, principalement les femmes. Lorsqu'ils se présentent, vous devez toujours exiger un constat. Lorsqu'ils demandent le nom de votre assureur afin d'effectuer un appel, évitez de le donner. Vous pouvez toutefois lui proposer de composer vous-même le numéro afin de le dissuader. S'il refuse, c'est un signe de sa malhonnêteté. Vous ne devez aucune somme d'argent à votre interlocuteur, quel que soit le montant de la réparation qu'il exige.

Vous pouvez également signaler l'incident au premier officier de police que vous trouverez. Il faut également relever la marque, le numéro d'immatriculation et le modèle de voiture de l'escroc et sa plaque d'immatriculation. Vous pouvez également appeler le 17 ou le 112 que vous avez été victime ou non. Cette alerte permet de déterminer le malfaiteur et d'engager des poursuites pour obtenir un remboursement si vous avez déjà payé.





Arnaque au rétroviseur, contactez
les autorités

Déposez une pré-plainte sur pre-plainte-en-ligne.gouv.fr si vous n'avez pas la possibilité de vous déplacer, après une arnaque au rétroviseur. Contactez également la police ou la gendarmerie de votre arrondissement ou commune après avoir consulté les coordonnées sur interieur.gouv.fr. Après avoir contacté les autorités, vous pouvez déposer directement une plainte dans leurs bureaux afin que l'escroc puisse être identifié.

Vous avez également la possibilité de déposer directement une plainte auprès du Procureur de la République du Tribunal de grande instance. Rendez-vous sur annuaires.justice.gouv.fr pour trouver le contact de la juridiction compétente pour signaler l'arnaque au rétroviseur. Ce type d'arnaque intéresse particulièrement la police. Pour une réponse beaucoup plus rapide, contactez-le grâce à son site officiel police-nationale.interieur.gouv.fr, où que vous soyez. Ces coordonnées sont à utiliser, que l'escroc ait réussi ou non à extorquer de l'argent.

Arnaque internet : les sites frauduleux
SOS Conso : l’arnaque au baby-sitting

Sur le même sujet:

Retour en haut