Offres d’emploi frauduleuses : conseils pour les repérer

Comment reconnaître les offres d’emploi frauduleuses ?

Pôle emploi, le site proposant des offres d’emploi aux chômeurs, fait désormais partie de la liste des terrains de jeu préférés des cybercriminels. En effet, les offres d’emplois frauduleuses apparaissent petit à petit sur la plateforme. Le service en ligne a recensé près de 4 000 propositions frauduleuses et a dû fermer 8 000 comptes d’entreprises qui en fait n’existaient pas.

Les demandeurs d’emploi sont les potentielles victimes des escrocs, qui comptent les voler. Le site de Pôle emploi demande alors à ses utilisateurs d’être prudents vis-à-vis de ces annonces douteuses.


Des offres ayant tout l’air d’êtres vraies

Si auparavant, le site n’avait pas de difficulté à repérer les fausses annonces, cela est devenu plus compliqué aujourd’hui. Sous l’effet de la bonne présentation, de l’absence ou du manque de fautes d’orthographe, les offres d’emploi paraissent authentiques. Il ne faut donc pas se fier à l’allure des annonces pour en juger leurs véracités. Les fausses offres ont aussi augmenté sur le site depuis que les CV des demandeurs sont facilement accessibles aux employeurs. Pour les escrocs, cette mise en relation leur permet d’accéder à une base de données de victimes potentielles.


Reconnaître les escroqueries sur le site

Les personnes malveillantes ont pour habitude de demander aux demandeurs d’emploi de verser des frais avant de disparaître avec leur argent. Les cas les plus fréquents se présentent aussi par une réclamation de copie des papiers d’identité et de coordonnées bancaires, pour ensuite réaliser des achats aux noms des victimes.

Il faut alors être vigilant lorsqu’un annonceur vous demande de réaliser l’une de ces démarches. Parmi les escroqueries relevées sur le site d’emploi, il y a également les tromperies concernant les prestations réalisées.

Les escrocs demandent en effet à leurs victimes d’encaisser un chèque volé. Le faux employeur fait alors part d’un chèque d’un montant supérieur à la somme convenue pour un service fourni, avant d’inviter le chômeur à reverser la différence par virement à un soi-disant associé. Évitez de perdre votre argent en prenant garde à cette technique ! Enfin, les tentatives d’escroquerie pourraient se montrer sous forme de concours organisés. Les chômeurs sont donc invités par e-mails à y participer en versant une somme de participation.


Éviter les tromperies des faux employeurs

Pôle emploi invite à la prudence les personnes en quête d’emploi en leur recommandant de ne jamais transmettre leurs coordonnées confidentielles à une quelconque entreprise ou un inconnu. Si les recruteurs vous demandent par exemple votre carte bancaire ou codes d’accès à votre boîte mail, avant même un entretien, il faudra le considéré comme étant un suspect.

Par ailleurs, le site déconseille fortement aux usagers les emplois ne nécessitant aucune expérience promettant en même temps un salaire élevé et plusieurs avantages.

Il faut par la suite contacter le site diffuseur de l’offre pour y vérifier la véracité de l’employeur. Le site conseille aussi aux consommateurs de refuser une quelconque rétribution en cas de contrat de travail sans signature. Si le prétendu employeur vous propose, lors d’une entrevue, une autre fonction que celle précisée dans l’annonce, celui-ci ne pense peut-être pas vous embaucher. Pour éviter les arnaques, le mieux est de toujours se renseigner avec précision de l’offre pour être sûr qu’elle existe vraiment et est sérieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2021 AMADEUS MOBILE